Soeurs de la Charité de Québec 160 ans au Service de l’Amour


Les Soeurs de la Charité de Québec célèbrent, cette année, le 160e anniversaire de fondation de leur institut. En effet, le 22 août 1849, Mère Marcelle Mallet, Sœur grise de Montréal, arrivait à Québec avec cinq compagnes, dont une novice.

Appelées par Mgr Pierre-Flavien Turgeon, évêque coadjuteur du diocèse de Québec, à prendre la relève de la Société charitable des dames catholiques de Québec, les sœurs s’établissent à l’orphelinat de la rue des Glacis. Première congrégation religieuse fondée à Québec par une Québécoise, le nouvel institut accueille en peu de temps plusieurs recrues et connaît une expansion rapide.

Le soin des orphelines, l’enseignement aux jeunes filles pauvres et la visite des malades et des pauvres constituent les premières œuvres de la communauté. Mais celles-ci débordent vite les limites de la ville de Québec. À compter de 1891, les Soeurs de la Charité de Québec essaiment dans toutes les directions. Au fil des ans, on les retrouvera dans tous les diocèses de l’est du Québec, et même à l’Île-du-Prince-Édouard et aux États-Unis. Les œuvres poursuivies seront les mêmes qu’à Québec, mais s’y ajouteront, suivant l’évolution de la société, les écoles d’enseignement supérieur, les hôpitaux, les foyers pour personnes âgées. Plus tard aussi, la Congrégation enverra des sœurs en mission au Japon et en Amérique du Sud.

Le temps a passé… L’État a pris en charge l’éducation, la santé, le service social. Cependant le charisme de Mère Mallet, l’attention aux pauvres et aux démunis, demeure toujours vivant et toujours aussi important. Aujourd’hui encore, les Soeurs de la Charité de Québec ont comme mission d’apporter aux personnes dans le besoin secours et réconfort

En 2009, la maison de fondation, la Maison Mère-Mallet, est toujours la « maison de charité ». On y retrouve la Soupe populaire, le Comptoir vestimentaire familial, le Comptoir vestimentaire des messieurs, le Service d’aide aux familles et l’Accueil « La Providence » pour les personnes de régions éloignées qui suivent des traitements à l’Hôtel-Dieu.

Des sœurs font aussi du service à domicile auprès des pauvres et deux autres sont « missionnaires de la rue ». Signalons encore les services offerts aux malentendants par Centre Signes d’espoir (Handi A). Quel que soit le lieu où elles résident et où elles œuvrent, les Soeurs de la Charité demeurent toujours attentives aux besoins des pauvres de toute catégorie et se font écoute et service. Dans plusieurs milieux se retrouvent aussi des Associés de Marcelle Mallet qui poursuivent, dans leur vécu quotidien, le charisme hérité de Mère Mallet. Il y a également les Amis de Marcelle Mallet, des jeunes qui apprennent à connaître Mère Mallet et, à son exemple, à poser des gestes de bonté autour d’eux.

Par ailleurs, depuis quelques années, des membres d’autres communautés religieuses sont accueillies à la Maison généralice, à Beauport : des Sœurs de la Visitation Sainte-Marie, des Sœurs Missionnaires de Notre-Dame d’Afrique et, plus récemment, des Sœurs Augustines de la Miséricorde de Jésus.

C’est donc avec joie et fierté que les Soeurs de la Charité de Québec soulignent leur 160e anniversaire. Une Eucharistie solennelle présidée par monsieur le cardinal Marc Ouellet, archevêque de Québec et primat de l’Église canadienne, a marqué l’ouverture des festivités, le 31 janvier dernier, à l’occasion de la Sainte-Marcelle, fête patronale de Mère Marcelle Mallet. Un banquet a suivi la célébration, offrant à toutes les sœurs un agréable moment d’échanges et de partage.

Le programme des célébrations comprend trois autres étapes :

· le 26 mars, anniversaire de naissance de Mère Mallet : messe suivie d’un dîner de fête et, à l’intérieur d’une célébration de la Parole, dévoilement d’une banderole du 160e qui sera installée devant la Maison généralice; après-midi de détente;

· le 22 août, célébration eucharistique suivie d’un dîner spécial et d’un concert de la TROUPE V’LA L’BON VENT;

· le 1er novembre, célébration de la Parole au cimetière de la Congrégation, en hommage à toutes les Soeurs de la Charité qui vivent maintenant auprès du Seigneur

Célébrer 160 ans de Charité, c’est rendre grâces au Seigneur de tout ce qu’Il a fait pour et par les Soeurs de la Charité de Québec. C’est aussi confier à sa tendresse et à sa bonté l’avenir de la Congrégation afin que le charisme de Mère Mallet, l’attention et le service aux pauvres et aux démunis, demeure toujours bien vivant.

SOURCE : Anne-Marie Gagné, s.c.q.
Information : Tél. 418-628-8860
Québec, le 5 mars 2009