Cheminement de sa cause de canonisation

 

Avant que Mère Mallet soit déclarée sainte par l'Église, sa cause doit parcourir quatre étapes: l'enquête diocésaine, la reconnaissance de l'héroïcité de ses vertus, la béatification et la canonisation.  Elle en est présentement à la deuxième étape.  Mais quel beau chemin parcouru pour y parvenir!  Voici brièvement.

 

1871, Mère Mallet décède, après une vie passionnée du Seigneur, au service des pauvres.  D'âge en âge, on fait mémoire de ses vertus, on la prie dans le secret, une prière pour obtenir des faveurs par son intercession est approuvée en 1941.

 

Sa cause de béatification est mise en marche en 1978. Étant une cause historique, elle exige de rechercher tous les écrits qui concernent la Servante de Dieu, travail passionnant, mené dans 70 centres d'archives (1979-1990), permettant de mettre à jour des documents inédits de Mère Mallet ou la concernant.  L'archevêque de Québec nomme ensuite une commission de trois personnes, pour faire une étude critique des écrits (1990-1992).

 

La première étape se déroule avec la tenue de l'enquête diocésaine (1992-1993).  Véritable procès, où 24 personnes sont interrogées sur leur foi en la sainteté de Mère Mallet.  Les actes du procès sont envoyés à Rome qui en reconnaît la validité (1993).  On rédige ensuite un dossier, la Positio, qui expose la vie et les vertus de la Servante de Dieu, avec appui sur une documentation authentique; il est remis à Rome en juin 1996.

 

La deuxième étape, qui doit aboutir à déclarer Mère Mallet vénérable, suppose une étude de la Positio par quelques commissions romaines.  Celle des historiens a rendu un verdict positif le 11 avril 2000.  Voilà où en est la cause de la Bonne Mère.