Marie-Anne-Marcelle Mallet (1805-1871).  Voilà ce qui est inscrit sur le tombeau de Mère Mallet qui a été placé dans le parvis de la chapelle de la Maison généralice.

 

Le tombeau est-il là depuis l'ouverture de la Maison en 1956?  Non, il a une longue histoire que je vais vous résumer.

 

En 1930, Soeur Sainte-Lutgarde, la Supérieure générale d'alors, avait obtenu des autorités civiles et religieuses l'autorisation d'exhumer les restes mortels de Mère Mallet pour en détacher le crâne.

 

C'est à 13 h 30, le 14 octobre 1930, que le travail s'amorça.  On découvrit le tombeau, non sans émotion.  On remarqua que le crâne était complètement détaché du tronc.  On le sortit pour le déposer dans un globe de verre.  Celui-ci fut alors placé sous une photo de notre Mère Fondatrice.

 

Lisons dans nos annales communautaires:  Ce soir du 14 octobre, la précieuse relique a été apportée à la communauté et montrée aux Soeurs qui, l'ayant contemplée avec respect et attendrissement, exprimèrent leur profonde gratitude à notre très honorée Mère l'assurant que sa famille religieuse lui saura gré à jamais de lui avoir rendu, dans la mesure du possible, la sainte Mère et Fondatrice dont le souvenir est si finalement conservé au coeur de ses enfants ».

 

Le 3 novembre 1960, autorisation ayant été de nouveau accordée, on procéda une deuxième fois à l'exhumation des restes de Mère Mallet.  Cette fois, ce sont tous les os qui ont été recueillis et déposés dans un tombeau qui fut alors transporté dans le Sanctuaire familial, au septième étage de la Maison généralice

 

             De nouveau, consultons nos annales communautaires: « C'est un jour plein d'émotion que nous venons de vivre.  Une ambiance d'esprit filial enveloppe la Maison généralice, toute à la joie d'offrir l'hospitalité à notre vénérée Mère Fondatrice, S'il y a regret, à la Maison Mère-Mallet, il se tempère en entendant raconter un petit fait consolant survenu à l'heure du midi, et remarqué par quelques Soeurs dignes de croyance.  En effet, on nous rapporte qu'un arc-en-ciel semblait encercler les deux Maisons dans son orbite de lumière multicolore, comme si Mère Mallet avait voulu manifester sa protection maternelle à la maison qui la voit partir tout autant qu'à la maison qui la reçoit ,.

 

En 1979, commencent les démarches pour introduire la cause de béatification de Mère Mallet.  En même temps, une requête est présentée aux autorités religieuses et civiles pour placer le tombeau dans un endroit plus accessible au public et au personnel de la maison.  Le parvis de la chapelle apparaît l'emplacement le plus favorable pour le monument-tombeau de Mère Mallet.

 

Le tombeau est transféré du Sanctuaire familial au parvis de la chapelle, le 23 juillet 1979.  Depuis ce jour, nombre de visiteurs sont venus prier pour la béatification de Mère Mallet et lui demander d'intercéder pour eux auprès du Coeur de Jésus.  Près du tombeau se trouve une urne où sont déposées les intentions des visiteurs, et nous, Soeurs de la Charité de Québec, nous faisons un devoir de prier à toutes ces intentions.