Essor Marcelle-Mallet


Volume 43 No 2 __________________________________________________________ Avril 2018







ÉDITORIAL

Pourrions-nous suivre son exemple? 03
Mère Mallet, femme de grande humilité 04
Participation des S.C.Q. 10
Centre Marcelle-Mallet 12
Qu’en est-il du tombeau? 13
Témoignages 15
Courrier de Mère Mallet 18
Faveurs demandées 23
Faveurs accordées 24
Prière pour obtenir une faveur



Bibliothèque nationale de Québec

Bibliothèque nationale du Canada

 

Dépôt légal ISSN 1205-4526

 

 

 

Prière pour obtenir la béatification
de Mère Mallet

Père de tendresse et de miséricorde

sois béni d'avoir donné à Marcelle Mallet

un coeur rempli de zèle pour ta gloire

et de compassion envers les affligés.


Daigne glorifier ton humble Servante

en nous accordant,

par son intercession,

La faveur que nous sollicitons...


Nous t'en prions au nom de ton Fils

qu'elle a tant aimé et secourup>

dans les pauvres et les petits.

Amen.



  www.centremarcellemallet.com

Courriel du Centre : centremarcellemallet@mgscq.ca


Téléphone: 418-628-8866 poste 250 ou 628-8860
Changement d'adresse du Centre Marcelle Mallet
2655, rue Guillaume-Le Pelletier
Québec (Qc)
G1C 3X7

 





ÉDITORIAL

Pourrions-nous suivre son exemple?

Dans notre monde, où le voir et le paraître sont souvent de première importance, il est peu courant de parler d’humilité
Pourtant, pour peu que l’on s’y arrête, on constate vite que la vie de Mère Marcelle Mallet en a été profondément marquée. Ainsi qu’il est écrit dans la Positio, « Mère Mallet ne parlait pas d’elle-même, sauf pour souligner en passant son manque d’instruction, son peu de lumière, son incapacité ».
Mais elle ne s’apitoyait pas sur ses insuffisances. Au contraire, le vif sentiment qu’elle en avait lui donnait une raison de plus de compter sur la toute-puissance du Très-Haut.
Mère Marcelle Mallet est un « admirable modèle de sainteté. » À son exemple, vivons dans l’humilité et la simplicité, à la rencontre du Seigneur.

En insérant le texte, en page 10, sur la présence du nom de Mère Mallet à la chaire de théologie de l’Université Laval, à Québec, je me demandais comment Mère Mallet, dans sa grande humilité, aurait réagi à cette information.



Mère Mallet, femme de grande humilité



Mère Mallet était une femme de foi, d’espérance et d’amour. Toute sa vie en a été profondément marquée. Cependant, il est important de souligner aussi la grande humilité qui a inspiré sa vie et son œuvre; nous croyons donc important de la mettre en relief.

Mère Mallet ne parlait pas d'elle-même, sauf pour souligner en passant "son manque d'instruction, son peu de lumière, son incapacité. Il serait sans doute odieux de penser qu'elle parlait ainsi, mais qu'elle n'y croyait pas", écrit la vice-postulatrice, sœur Alice Dubé, dans un article sur l'humilité de Mère Mallet.

a) Une humilité authentique

L'humble authentique sait prendre appui sur Dieu dans la mesure même où il expérimente sa propre indigence. Mère Mallet est bien de cette lignée des pauvres de Yahvé. Élue assistante par les administratrices de l'Hôpital Général de Montréal en 1845, elle trouvait que la communauté s'était donné une "triste assistante" et elle confiait à une amie comme elle avait un "pressant besoin du secours du Tout-Puissant". Devenue fondatrice quatre ans plus tard et convoquée à Montréal pour un chapitre où il devait être question d'unir les fondations, elle recourait à Mgr Bourget: "Je désirerais bien savoir comment je devrai me comporter dans cette affaire ; ce que je devrai proposer", ajoutant avec sincérité: "je ne doute pas que mon peu de lumière ne vous est point inconnu"; puis, concernant sa communauté, "j'espère que le bon Dieu qui nous a appelées bénira son œuvre. Aidées du secours de vos saintes prières, j'ai la confiance que malgré notre incapacité le bien se fera". Mais elle ne s'apitoyait pas sur ses insuffisances; au contraire, le vif sentiment qu'elle en avait lui donnait une raison de plus de compter sur la toute-puissance du Très-Haut.

Rappelons à nouveau comment elle a réagi quand elle fut appelée à fonder une congrégation religieuse: "Quoique je désire beaucoup mettre la main à l'œuvre, je crains et je tremble en voyantmon peu de capacité, de lumière et de connaissances; mais j'espère tout de la bonté de Dieu et je me mets entre ses mains comme la mâchoire d'âne entre les mains de Samson qui fut forte de la force de celui qui la maniait".

Quand on compte ainsi sur Dieu, les limites pèsent moins, on peut même en rire, comme on le voit chez Mère Mallet. Il semble qu'elle n'avait pas trouvé si drôle d'être choisie comme assistante, à Montréal, mais c'était un premier d'avril: "je n'ai jamais aimé les poissons de cette espèce", écrivait-elle à Mère Bruyère. Si elle a mesuré ses manques particulièrement face à sa mission de fondatrice, on peut affirmer qu'elle en a porté les conséquences sans rien dramatiser, elle s'est exprimée elle-même à ce propos: "il faut que je vous dise que j'ai des croix de toutes façons et de toutes couleurs... je les mets à toute sauce, et j'ai toujours de la misère à les faire passer. Qui aurait dit que sœur Mallet irait à Québec? Vous étiez toute surprise me connaissant comme je suis", écrivait-elle à son amie Eulalie Lagrave, "n'en soyez pas surprise, il me fallait une capitale pour ma capacité" !

b) Une humilité qui est une attitude d'âme

Si la Servante de Dieu accepte ainsi ses limites, c'est qu'elle possède l'humilité de l'esprit qui est, comme la pauvreté du cœur et l'obéissance de la foi, une attitude, une disposition de l'âme avant d'être une pratique. C'est bien ce que des Mallet, tout fier de ses origines ancestrales, était convaincu que contemporains ont perçu chez elle, en la désignant comme "si dévouée, si admirable par son humilité, si bonne". Narcisse Mallet, tout fier de ses origines ancestrales, était convaincu que sa sœur s'en était cachée aux yeux de la communauté, parce qu'il la croyait trop humble pour commettre un "péché d'orgueil". Même discrétion à propos des grâces insignes dont son âme a pu être comblée. Rappelons sa première biographe: "Notre chère Mère Mallet goûtait un indicible bonheur", à la bénédiction de la maison mère réédifiée après le premier incendie. "Sans aucun doute, le bon Dieu versa en ce jour dans l'âme de cette Mère dévouée un avant-goût du bonheur qui devait être sa récompense pendant l'éternité; mais son humilité, qui l'empêchait de parler d'elle-même, nous a caché les faveurs qu'elle reçut". Quand elle avait été réélue supérieure générale en 1855 et en 1860, c'était la joie complète, sauf pour elle-même, car "sa grande humilité lui faisait croire qu'elle était incapable de remplir dignement ce poste et elle désirait que l'autorité passât en d'autres mains". C'est "avec une vertu admirable", écrit un témoin oculaire de l'élection de 1866 où elle fut mise à l'écart, qu'elle sut "se plier au joug de l'obéissance", "l'humilité fut avec la charité le trait dominant" de sa vie religieuse, "surtout après qu'elle eut été déchargée de la communauté."

La Servante de Dieu traduisait cette attitude de son âme lorsqu'elle stimulait ses sœurs de Cacouna à la perfection: "attachez-vous à l'esprit de foi, à la pureté d'intention, à l'humilité, au renoncement. Je vous recommande la ferveur dans les exercices de piété, la soumission, la charité". Même langage auprès des sœurs de Lévis: "Je profite de cette circonstance pour vous exhorter à pratiquer avec plus d'efforts que jamais, s'il est possible, toutes les vertus religieuses, principalement l'humilité, l'obéissance et la charité qui doit distinguer les sœurs de notre petite congrégation". Après une visite officielle à Cacouna, elle revenait sur la nécessité de travailler à perfectionner en soi toutes les vertus, "mais surtout la charité la plus parfaite, et cette douce union qui me paraît déjà si bien établie parmi vous" et elle enchaînait aussitôt: "Que l'humilité et l'obéissance, ces deux vertus si chères au Cœur de Jésus, soient aussi votre étude favorite". Très souvent, la bonne mère alliait ainsi humilité, obéissance et charité, et les mettait en rapport avec le Cœur de Jésus, sa grande dévotion.


c) Un désir exaucé

Sa prière

"Modèle d'humilité incomparable, révélateur de son secret le plus profond: l'amour, le Christ nous apporte enfin la raison la plus simple et la plus immédiate d'être humbles: notre ressemblance avec Lui... L'amour seul engendre l'humilité". Combien cette expression rejoint, croyons-nous, la Servante de Dieu dans son cheminement vers l'humilité parfaite, car c'est en contemplant Jésus qu'elle s'est mise à l'aimer, qu'elle a voulu lui ressembler et qu'elle a donc désiré devenir véritablement humble. Comme l'humilité est impossible sans la grâce, elle l'a beaucoup demandée dans la prière: "Dire souvent durant le jour: Seigneur, donnez-moi l'estime de l'humilité, l'amour de la patience et le désir des souffrances".

Des résolutions

résolutions À la prière pour devenir humble, Mère Mallet ajoutait les autres moyens à sa portée, telles ces résolutions: "ne dire aucune parole qui tende à sa louange directement ou indirectement; recevoir comme une faveur les marques d'ingratitude; se dire tous les matins: il faut souffrir tout et de tous; être bien aise de voir les autres lui être préférés; regarder comme un grand avantage d'avoir à souffrir quelque chose injustement". Ou encore: "Je recevrai mes sœurs avec douceur et humilité", "Je tendrai au troisième degré d'humilité en me mettant tous; être bien aise de voir les autres lui être préférés; regarder comme un grand avantage d'avoir à souffrir quelque chose injustement". Ou encore: "Je recevrai mes sœurs avec douceur et humilité", "Je tendrai au troisième degré d'humilité en me mettant tous les jours au-dessous de mes sœurs". Elle savait bien que, pour imiter le Christ et entrer plus avant dans son mystère d'humilité, elle devait s'humilier elle-même, mais aussi recevoir avec foi les humiliations, quelles qu'elles soient.

Sa conduite dans les humiliations.

Mère Mallet a connu des humiliations de toutes sortes. Elle en a connu, à Montréal, par exemple lorsque la supérieure l'envoya rendre compte à Mgr Bourget d'avoir donné, sans autorisation préalable, une simple bouture à une dame qui la lui avait demandée. Bien qu'assistante alors, elle s'exécuta sans mot dire. Elles se multiplièrent durant les cinq premières années de sa fondation, à Québec: on la trouvait incapable de gouverner, on l'accusait d'être trop attachée à sa fondation et d'influencer Mgr Turgeon contre l'union; elle ne s'est pas défendue, mais son refuge était auprès de l'autel. Le changement de règle fut "propice" en humiliations; Mère Mallet resta toujours égale à elle-même: douce, paisible, charitable, discrète, obéissante, effacée.

Une humiliation de qualité

La pire humiliation qu'elle eut à subir, croyons-nous, a été celle du 1er de l'an 1868; elle vint de la part du chapelain, à l'occasion des vœux qu'il offrit à la communauté. Ce prêtre se mit à louer la supérieure d'alors, Mère Saint-Louis et, l'enthousiasme aidant, "il ne se contenta pas d'exalter le mérite de la nouvelle Supérieure, il alla jusqu'à faire entendre qu'il était temps de faire un changement, que la révérende Mère Saint-Louis avait relevé la Communauté, et il ajouta que ce n'était pas seulement son opinion qu'il émettait, mais aussi celle de Mgr l'Archevêque. Le compliment n'était pas flatteur pour notre chère Mère Mallet qui était là présente". Les sœurs furent indignées, la pauvre mère peinée: "je suis une orgueilleuse, dit-elle à de jeunes sœurs qui ne comprenaient pas ce qui se passait, ne vous occupez pas de moi", puis aux sœurs de l'infirmerie: "souhaitez-moi d'aimer les humiliations".

d) Une humilité héroïque

La Servante de Dieu a vécu la dernière période de sa vie avec un sentiment de plus en plus profond d'humble soumission. Sa première biographe l'affirme: "L'humilité fut avec la charité le trait dominant de la vie religieuse de Mère Mallet dans les années qui la virent supérieure, mais ce fut surtout après avoir été déchargée de cette lourde fonction qu'elle pratiqua cette vertu avec plus de zèle et de constance". L'auteur concluait "que cette chère Mère saisissait avec empressement toutes les occasions de donner un aliment à ce vif attrait qui la poussait à l'humiliation". C'est dire que la Servante de Dieu avait accédé, avec la grâce divine, à ce degré d'humilité où l'on donne préférence aux humiliations, afin d'imiter le bon Maître qui les a préférées pour nous. En somme, son humilité était devenue héroïque.


Participation des S.C.Q. À l’enseignement de la théologie et des sciences religieuses

N.D.L.R. Le 27 février l’information suivante était
communiquée à toute la Congrégation
J’étais fière de savoir que le nom de Mère Mallet figurait
encore une fois à l’Université Laval. Tout comme moi, vous
les ami(e)s de Mère Mallet, vous le serez sans doute aussi.

Plus ancienne faculté de théologie au Québec, la Faculté de théologie et de sciences religieuses de l'Université Laval jouit d'un développement enviable en raison de son enracinement historique, de la qualité de sa présence dans divers organismes, de son dynamisme et de sa capacité d'innover. Cependant, elle connaît les mêmes difficultés que d'autres facultés : un recrutement plus difficile au niveau de la maîtrise et une diminution du soutien financier en recherche.

Au Québec, la FTSR de l'Université Laval est désormais la seule faculté de théologie qui offre une filière de programmes complets en théologie à tous les cycles. Elle sera bientôt la seule faculté de théologie. L'enjeu de garder une solide faculté de théologie à l'Université Laval s'impose donc davantage.

La FTSR est une faculté dont les programmes sont reconnus à l'étranger. Son développement comporte donc la mise à jour des programmes de formation, le développement de partenariats en vue d'offrir des programmes à une

clientèle de plus en plus diversifiée et dispersée, le recrutement d'étudiants, le soutien financier, spécialement celui des étudiants étrangers, et le renouvellement du corps professoral. Parmi ces défis importants à relever la FTSR a établi un plan de redressement du nombre de professeurs pour assurer la viabilité à long terme.

C'est ainsi que, grâce à la philanthropie, le financement de neuf chaires de leadership en enseignement (CLE) permettra l'embauche de professeurs et assurera une stabilisation du personnel pour une période d'une dizaine d'années. Déjà, les Ursulines ont apporté leur collaboration avec la création de la Chaire de leadership en enseignement Marie-de-l'Incarnation sur l'interculturalité et la rencontre interreligieuse et les Soeurs du Bon Pasteur avec celle de la Chaire de leadership en enseignement Marie-Fitzbach en pastorale et éthique sociales. Quatorze congrégations féminines et masculines du Québec se sont unies pour la création de la Chaire de leadership Jeunes et religion. Les Soeurs de la Charité de Québec ont accepté d'assurer le soutien de laChaire de leadership en enseignement Marcelle-Mallet en exégèse biblique. En effet,cette chaire portera le nom de la Fondatrice des Soeurs de la Charité de Québec qui, sans avoir pu réaliser son désir d'avoir une instruction de qualité, a encouragé les Soeurs de sa Congrégation à se doter d'une formation solide et a ouvert plusieurs couvents où elles ont donné le meilleur d'elles-mêmes par l'enseignement aux jeunes des niveaux primaire, secondaire et collégial.

Le vendredi 2 mars 2018, monsieur l'abbé Gilles Routhier, doyen de la Faculté de théologie et de sciences religieuses, a fait l'annonce officielle de cette nouvelle chaire en présence de l'Administration générale de la Congrégation et d'une soixantaine d'invité(e)s au Pavillon Félix-Antoine Savard de l'Université Laval. Déjà, nous vous remercions de tout cœur pour l'intérêt que vous apportez à ce projet par votre prière.

CENTRE MARCELLE-MALLET

Connaissez-vous le CENTRE MARCELLE-MALLET ? Si Mère Marcelle Mallet est pour vous une personne importante, le CENTRE MARCELLE-MALLET ne peut que vous intéresser.
Situé à la Maison généralice des Soeurs de la Charité de Québec (2655, Guillaume-Le Pelletier, Québec) le CENTRE MARCELLE-MALLET a été fondé le 9 août 1980. Il a reçu son statut officiel le 22 août suivant et a ouvert ses portes en 1981, >
avec soeur Viviane Deschênes comme responsable. Depuis janvier 1995 sœur Viola Greene en est la directrice. Le but du Centre est de faire connaître Mère Marcelle Mallet, fondatrice de la congrégation des Soeurs de la Charité de Québec.
Divers moyens sont employés : publication de la revue ESSOR MARCELLLE-MALLET, écoute téléphonique, correspondance, et également visite des lieux. On peut y admirer différentes photos de Mère Mallet, s'y procurer des images, des médailles, des reliques.
Le CENTRE MARCELLE-MALLET est situé tout près du parvis de la chapelle où se trouve le tombeau de Mère Mallet. Vous pouvez aussi communiquer avec le Centre (418-628-8860) si vous désirez faire connaître ou partager les faveurs que vous souhaitez obtenir ou encore celles que vous avez reçues.
Le CENTRE MARCELLE-MALLET est là pour vous !...
À voir sur internet
www.centremarcellemallet.com

Anne-Marie-Marie Gagné s.c.q.

Vice-postulatrice pour la Cause de Mère Mallet



Qu’en est-il du tombeau?

Marie-Anne-Marcelle Mallet (1805-1871).

Voilà ce qui est inscrit sur le tombeau de Mère Mallet qui a été placé dans le parvis de la chapelle de la Maison généralice.

Le tombeau est-il là depuis l'ouverture de la Maison en 1956? Non, il a une longue histoire que je vais vous résumer.

En 1930, Soeur Sainte-Lutgarde, la Supérieure générale d'alors, avait obtenu des autorités civiles et religieuses l'autorisation d'exhumer les restes mortels de Mère Mallet pour en détacher le crâne.

C'est à 13 h 30, le 14 octobre 1930, que le travail s'amorça. On découvrit le tombeau, non sans émotion. On remarqua que le crâne était complètement détaché du tronc. On le sortit pour le déposer dans un globe de verre. Celui-ci fut alors placé sous une photo de notre Mère Fondatrice.

Lisons dans nos annales communautaires: « Ce soir du 14 octobre, la précieuse relique a été apportée à la communauté et montrée aux Soeurs qui, l'ayant contemplée avec respect et attendrissement, exprimèrent leur profonde gratitude à notre très honorée Mère, l'assurant que sa famille religieuse lui saura gré à jamais de lui avoir rendu, dans la mesure du possible, la sainte Mère et Fondatrice dont le souvenir est si filialement conservé au cœur de ses enfants.»

Le 3 novembre 1960, autorisation ayant été de nouveau accordée, on procéda une deuxième fois à l'exhumation des restes de Mère Mallet. Cette fois, ce sont tous les os qui ont été > recueillis et déposés dans un tombeau qui fut alors transporté dans le Sanctuaire familial, au septième étage de la Maison généralice.

De nouveau, consultons nos annales communautaires: «C’est un jour plein d'émotion que nous venons de vivre. Une ambiance d'esprit filial enveloppe la Maison généralice, toute à la joie d'offrir l'hospitalité à notre vénérée Mère Fondatrice. S 'il y a regret, à la Maison Mère-Mallet, il se tempère en entendant raconter un petit fait consolant survenu à l 'heure du midi, et remarqué par quelques Soeurs dignes de croyance. En effet, on nous rapporte qu'un arc-en-ciel semblait encercler les deux Maisons dans son orbite de lumière multicolore, comme si Mère Mallet avait voulu manifester sa protection maternelle à la maison qui la voit partir tout autant qu’à la maison qui la reçoit. »

En 1979, commencent les démarches pour introduire la cause de béatification de Mère Mallet. En même temps, une requête est présentée aux autorités religieuses et civiles pour placer le tombeau dans un endroit plus accessible au public et au personnel de la maison. Le parvis de la chapelle apparaît l'emplacement le plus favorable pour le monument-tombeau de Mère Mallet.

Le tombeau est transféré du Sanctuaire familial au parvis de la chapelle, le 23 juillet 1979.

Depuis ce jour, nombre de visiteurs sont venus prier pour la béatification de Mère Mallet et lui demander d'intercéder pour eux auprès du Coeur de Jésus.

Près du tombeau se trouve une urne où sont déposées les intentions des visiteurs; et nous, Soeurs de la Charité de Québec, nous faisons un devoir de prier à toutes ces intentions.


Témoignages
J’ai retrouvé la santé

Le 16 octobre dernier, j’ai subi une chirurgie pour l’ablation d’une partie du colon suite à un diagnostic présumé cancéreux. Depuis 1994, j’ai été opérée et traitée déjà à quatre reprises pour le cancer.
Or depuis cette dernière chirurgie du 16 octobre, je n’ai reçu aucune confirmation de la présence de cancer et aucun traitement ne m’a été prescrit.
J’ai mis toute ma confiance et mes prières entre les mains de Mère Marcelle Mallet et je suis convaincue, que par son intercession, auprès de Jésus j’ai retrouvé la santé.
Merci à Mère Marcelle Mallet et elle restera toujours présente dans mes prières. Mme O. J., Saint-Joseph-de-Beauce

Ah, les grand-mamans

Mère Mallet, j’ai toujours quelque chose à vous demander. Ma petite-fille Gabrielle a trois garçons. Sa maison est petite. Elle veut la vendre. Elle m’a téléphoné : « Grand-maman, vous êtes bonne avec Mère Marcelle Mallet. Voulez-vous lui écrire pour lui demander de m’aider à vendre ma maison. » Je lui ai répondu que j’écrirais à toute l’équipe. Je vais lui donner une image de Mère Mallet pour qu’elle récite la prière, et aussi une médaille. Mme B. M., St-Ferdinand

Merci et demande de prières

Mère Marcelle Mallet, j’ai fait votre connaissance par une de mes amies. Je suis catholique et croyante. J’ai quatre enfants.

Cette semaine ma fille a eu des nouvelles concernant son mari, il souffre d’un cancer et c’est très grave. Ma fille est très découragée. Mère Mallet, j’ai confiance en vous. Je désire votre aide pour ma fille et lui donner le courage de passer à travers la maladie de son mari. C’est un jeune couple. Je vous demande de penser à eux pour qu’il puisse guérir de cette terrible maladie. Je suis très croyante. Je prie chaque jour. Je sais que vous, Mère Mallet, êtes capable de supplier le Cœur de Jésus. J’ai confiance. Mme C. L.



Le riche héritage de Maman

Chère Mère Mallet, ma mère qui est chrétienne et qui m’a élevée en chrétienne m’a donné votre adresse. Comme j’ai toujours vu et entendu mes parents prier et, après 61 ans de mariage, sont toujours ensemble. J’aimerais que l’on prie pour mon père qui vit des problèmes de santé. Je sais que Dieu sera toujours là pour mes parents ainsi que pour nous, les enfants, Merci Mère Mallet de votre protection. Mme L. P., Disraeli

Fidèle à Mère Mallet depuis 33 ans

C’est avec gratitude et reconnaissance que nous venons vous remercier pour votre généreuse bonté à notre endroit. Vous ne cessez de voler à notre secours à chaque demande d’intercession auprès du Père. À chaque fois, nous avons une réponse positive. Nous pouvons toujours compter sur votre bienveillance infinie. C’est pourquoi nous vous offrons ce modeste don afin de poursuivre le cheminement vers la canonisation de notre bonne Mère Mallet.
Nous demeurons votre fidèle famille depuis 33 ans.


Que j’ai confiance!

Je vous remets une offrande pour Mère Mallet en remerciement pour les faveurs obtenues. Cette bonne Mère m’accompagne tous les jours. Son intercession est puissante auprès du Cœur de Jésus pour les problèmes qui se résolvent d’une manière parfois surprenante. Je lui garde toute ma confiance.

Pour moi c’est vraiment un miracle

Bonjour, comment allez-vous? Moi, ça va bien. L’an passé, j’étais à New York pour me faire soigner. J’ai fait un cancer généralisé. J’ai même arrêté de marcher. C’était tellement douloureux. On m’a traitée avec des traitements de radio et d’immunothérapie. Sans oublier beaucoup de prières. Aujourd’hui, je suis complètement guérie. C’est vraiment un miracle! Mon médecin de famille m’avait dit que c’était fini, qu’il n’y avait rien à faire. J’ai prié, beaucoup prié. Je n’ai pas oublié Mère Mallet et toute l’équipe d’En-Haut Merci Mère Mallet d’avoir intercédé auprès du Cœur de Jésus. Mme R. R., St-Prospère



Courrier de Mère Mallet

Voici un sommaire du courrier dépouillé depuis novembre 2017. Vos lettres sont très intéressantes. Je ne peux malheureusement pas les publier entièrement, faute d’espace; de plus, certaines personnes demandent de ne pas publier.

Par contre, certaines autres écrivent le témoignage qu’elles désirent publier dans la revue et signent leur nom ou leurs initiales; je respecte ce désir. Lorsque rien ne l’indique, je mets les initiales. Vous remarquerez que je ne publie que les faveurs reçues. Quant aux faveurs demandées, je les résume à la page 23 sous le titre :


Faveurs demandées


Il y a environ cinq ans, on m’a fait connaître Mère Mallet. Depuis, je la prie tous les jours. Elle est intervenue dans plusieurs situations pour moi et les gens qui m’entourent. Elle fait
maintenant partie de ma vie. Merci Mère Mallet, et merci pour la revue. M. H. P., Notre-Dame-de-Pins

J’ai bien confiance en Mère Mallet, je la prie tous les jours. Mme J.-M. G., Québec


Merci pour faveur obtenue grâce à l’intercession de Mère Mallet auprès du Cœur de Jésus. Je la prie souvent et j’ai très confiance en elle. Merci à cette bonne Mère! Mme Viola L.


Merci à Mère Mallet de régler le problème concernant notre terrain. J’ai confiance dans la prière d’intercession de Mère Mallet auprès du Cœur de Jésus. Mme E. D., Gaspé


Je désire vous faire part de ma reconnaissance pour la prière qui m’a été transmise par madame Marielle de Saint-Joseph. C’est avec une grande ferveur que je réciterai chaque jour la prière que j’ai reçue pour la guérison de mon cancer. Je mets toute ma confiance dans l’intercession de Vénérable Mère Mallet lui demandant de présenter ma demande au Cœur de Jésus. Mme O. J., Saint-Joseph-de-Beauce


Ma sœur Monique envoie ce don pour remercier Mère Mallet pour les faveurs reçues. Elle a tellement confiance dans la prière d’intercession de Mère Mallet auprès du Cœur de Jésus. Elle prie beaucoup Mère Mallet. Sœur Lise


Je vous donne des nouvelles de mon fils. Ses ganglions qui étaient de 9 cm sont presque tous disparus. Ce qui lui reste est minime. Il est très encouragé. Nous continuons à prier Mère Mallet chaque jour, car je crois à la prière. Si mon fils est là aujourd’hui, c’est grâce à Mère Mallet. Mme N. L., Causapscal


Je prie toujours Mère Mallet. J’ai confiance en son intercession auprès du Seigneur. Merci pour les faveurs accordées. Mme D. B., Québec


Je suis toujours heureuse de recevoir Essor Marcelle-Mallet. Merci! Je prie tous les soirs pour la béatification de Mère Mallet. Mme S. P., L’Étang-du-Nord


Mon infirmière du CHLSD m’a dit : «"Garde la relique de Mère Mallet dans ton porte-monnaie, tu ne manqueras jamais d’argent.» C’est vrai! Mme C. B., Thetford Mines


Sœur Mariette McDonald a reçu un don en remerciement à Mère Mallet pour la vente rapide d’une maison. La famille avait confié la vente à notre Bonne Mère Mallet. Merci!


Merci pour toutes les faveurs reçues pour moi et pour mes enfants. Je récite souvent la prière à Mère Mallet. Elle m’aide beaucoup. Elle me donne le courage de continuer. Je lis et relis la revue Essor Marcelle-Mallet. Mme J. H., Thetford


J’ai été opérée à l’Institut de cardiologie. J’ai reçu trois pontages mais je me rétablis bien. J’ai prié Mère Mallet qui m’a bien aidée. Mme Monique V. B.


Diplômé depuis 2 ans, mon fils avait fait parvenir son C.V. à plus de 400 employeurs sans vraiment obtenir de poste intéressant. Lorsqu’à l’été 2017, ma tante me parle de Mère Mallet. Toutes les deux, nous décidons de faire une neuvaine simultanément. Quelques semaines plus tard, mon fils obtient un emploi permanent dans son domaine. Faveur obtenue grâce à l’intercession de Mère Mallet. Merci!


Voici mon offrande à Mère Mallet en remerciement pour toutes les faveurs obtenues par son intercession, et pour bien d’autres intentions que je lui recommande. Je la prie tous les jours et lui fais confiance. Mme Mary R,. Aguanish

Merci à Mère Mallet! Je lui avais confié la vente de ma maison. Ma maison est vendue. J’avais confiance en l’intercession de Mère Mallet et maintenant j’ai encore plus confiance. Mme N. G., Saint-Frédéric

Remerciement pour faveur obtenue par l’intercession de Mère Mallet pour ma petite-fille qui se présentait pour la deuxième


Remerciement pour faveur obtenue par l’intercession de Mère Mallet pour ma petite-fille qui se présentait pour la deuxième fois à un examen sans le réussir. Nous avons prié Mère Mallet et, cette fois, elle l’a réussi. Mme A.M.G., Havre-St-Pierre


Je vous écris aujourd’hui afin de remercier Mère Mallet pour faveur obtenue du côté santé. Elle m’a beaucoup aidée. J’ai une grande confiance en elle. Aussi, à vous, chère sœur, merci pour la revue Essor Marcelle-Mallet. Je l’aime et dès que je la reçois, je m’empresse de la lire. Ça me donne une plus grande confiance. Mme L. R., Beloeil


Merci à Mère Mallet pour sa présence et son soutien. Je viens de vivre un très beau moment : la naissance de mon cinquième petit-enfant. J’ai confiance en Mère Mallet pour qu’elle me guide et m’aide à vieillir sereinement avec ma famille. Mme Nathalie, Thetford


Je suis très reconnaissante à Mère Mallet pour deux grandes faveurs obtenues par son intercession. J’ai une très grande confiance en elle. Je continue de la prier et de la faire connaître. Mme T. D. B.


Merci à Mère Mallet pour dézonage de terrain. Je lui avais demandé d’intercéder auprès du Seigneur. Ce fut laborieux, mais avec le temps, cela s’est réalisé. L. D., Thetford Mines





Demandes de faveurs

Achat d'une propriété 05
Aide financière 06
Bonheur 20
Conversion 04
Couples en difficulté 15
Décisions importantes 12
Délivrance de l’alcool 10
Délivrance de la drogue 11
Délivrance du tabac 22
Emplois 20
Études et éducation 25
Fidélité et engagement 05
Fonder une famille 11
Force et courage 12
Guérison 45
Intentions diverses 37
Intervention chirurgicale 10
Logement convenable 09
Meilleures relations de travail 12
Naissance heureuse 04
Orientation et vocation 09
Paix dans le foyer 25
Paix dans le monde 09
Pratique religieuse 14
Problèmes de famille 13
Protection morale 20
Protection physique 23
Réconciliation 02
Règlement d’affaires importantes 05
Retour à la foi 05
Retour au foyer 02
Santé 23
Secours spéciaux 15
Vente de propriété 12


Nous prions toujours pour la Béatification de Mère Mallet

Faveurs demandées

Madame J. H., Thetford Mines

Madame H., L’Étang-du-Nord

Madame P.-A.B., St-Raymond

Madame C. B., Québec

Monsieur P. M., St-Georges

Madame Monique Lapointe, Montréal

Madame F. F., Rimouski

Madame M. C., St-Hyacinthe

Madame R. L., Longue-Pointe-de-Mingan

Madame F. G.-G., Lévis

Madame D. H., L’Assomption

Monsieur J. M., St-Martin

Monsieur J.-Y. M., Québec

Madame P. L.-P., Thetford Mines

Madame D. P., St-Eustache


Que notre Vénérable Mère Mallet
vous accompagne chaque jour.



Publication semestrielle

Rédaction:Viola Greene, s.c.q.
Saisie et mise en page: Viola Greene, s.c.q.
Collaboratrice : Yvonne Ward, s.c.q.
Adresse: Centre Marcelle-Mallet
2655, rue Guillaume-Le Pelletier
Québec (QC) G1C 3X7
Tél. bureau : (418) 628-8866 poste 6251
Tél. résidence : (418) 628-8860